méditation

Déroulement d’un cours de méditation

En règle générale, dans mes cours, je ne pratique pas la méditation guidée.

Je suis conscient que la majorité des centres de méditation pratiquent cette méthode, que l’on retrouve aussi à foison dans les rayons de certains magasins en DVD Audio, ainsi que des vidéos sur Internet et YouTube.

Je ne suis pas contre, bien sûr, ça peut aider, surtout dans les débuts, mais ayant été formateur pendant 24 ans, j’ai un attachement pour la pédagogie « apprendre à apprendre, apprendre pour entreprendre ».

Vous pourriez me dire qu’on apprend aussi par la méditation guidée, oui certainement, mais cette pratique rend l’élève dépendant à cette méthode. Si une personne a toujours besoin de cette méthode pour méditer, il n’évoluera jamais.

Pratiquant la méditation depuis 49 ans, j’ai acquis cette certitude que l’autonomie (après avoir reçu les bonnes bases), est la meilleure façon d’apprendre à soi-même si on veut évoluer vers cet art qu’est la méditation.

Objectifs

1 – Je ne veux pas « casser » le rythme de l’élève. 
Si j’utilise, comme exemple, une vague qui monte le long du corps et que pendant la méditation je parle de mes mollets alors que l’élève en est aux cuisses, ou vice versa … je lui casse tout, il va être déconcentré, perdu, déconnecté, il ne sera plus à sa méditation.

2 – Je veux que l’élève soit « autonome ».
Je ne souhaite pas qu’il soit dépendant de ma présence ou de la présence d’une autre personne pour pratiquer.
Je rappelle que mon but est que mes élèves soient capables de méditer dans n’importe quel endroit et à n’importe quel moment de la journée.

3 – Relaxation d’abord
Nous commençons toujours par une séance de respiration.

4 – Remise d’un aide-mémoire
Avant de commencer un exercice, je l’explique, je remets un guide à l’élève pour qu’il puisse s’en imprégner, à son rythme et l’adapter à sa vision.

5 – Choix de la position
L’élève choisit la position avec laquelle il se sent le plus à l’aise : en tailleur, en lotus, demi-lotus, égyptienne, assis, allongé, debout…
Il s’installe sur un coussin ou sur un tabouret, son choix est très respecté. Le but est de ne pas se faire du mal et d’éviter toute souffrance.

Sagesse et Humilité.

Votre enseignant méditation